Depuis plusieurs mois, d’anciens policiers, libérés de leur devoir de réserve, soumis à aucune influence d’ordre ésotérique, partisane ou syndicale, ne constituant aucun réseau, ont décidé de prendre la parole.

Au lendemain d’une manifestation qui avait mobilisé des milliers de policiers devant l’Assemblée Nationale, alors que dans le même temps une loi dite « confiance en la Justice » y était proposée par le Ministre de la Justice qui allait rendre encore plus difficile l’action de ces mêmes policiers, ils ont décidé de réagir.

Ce total décalage entre les déclarations de façade de soutien aux forces de l’ordre et la réalité législative montrait dans toute sa réalité le mépris de la classe politique dans son ensemble aux problématiques de sécurité.

Pour la plupart, forts d’une vraie expérience de terrain, aussi bien des missions quotidiennes d’un commissariat que de la police du renseignement ou de l’investigation, ils allaient interpeller les parlementaires, lancer une pétition, créer un site Web en se regroupant en un collectif :   « confianceenlajustice.com ».

Tout en commentant l’actualité, ils allaient rédiger des articles, des « billets d’humeur », des études et analyses, avec la franchise, l’honnêteté et la lucidité que leur conféraient leur liberté de paroles.

Dès le début de cette initiative, le site Police et Réalités prenait la mesure de cette initiative en reproduisant tous les articles, analyses, commentaires et billets d’humeur de ce collectif.

L’honnêteté éditoriale de ce site était dès lors éclatante, et venait parfaire leur souci de délivrer à ses lecteurs une information exhaustive, « vraie », « réelle », en qui l’immense majorité des policiers pouvait se retrouver, et qui pouvait enfin éclairer avec perspicacité et lucidité tous ceux qui s’interrogent sur les dérives délinquantes.

Le collectif « confianceenlajustice.com » tenait à remercier « Police et Réalités » pour leur confiance et leur accueil sans réserve.

Les mois à venir au gré des échéances électorales déterminantes, vont être riches de débats, de propositions et de suggestions dans le domaine de la sécurité, qui en sera l’un des thèmes majeurs.

Le collectif, au fil des mois, s’est enrichi, structuré, organisé, et compte désormais un panel d’experts aux mêmes qualités qu’initialement requises pour s’y agréger et va se transformer en une association pour peser avec pertinence dans la réflexion sécuritaire.

Dénommée « Objectif Sécurité » pour ne laisser aucune ambiguïté dans ses intentions, à n’en pas douter, Police et réalités saura s’en faire l’écho.

Pour le collectif Confianceenlajustice      

et l’association « Objectif Sécurité »  

Le Commissaire Divisionnaire Honoraire

Maurice SIGNOLET

Maurice SIGNOLET

Maurice SIGNOLET

Commissaire Divisionnaire Honoraire