L’APOTHÉOSE DE LA MANIPULATION

Face à une Nation en plein chaos sociétal, la rhétorique qui vise à dissoudre l’émotion au profit de la raison en invoquant la République est d’une rare perversité.

Car la Nation transcende la République. Elle prime sur son ordonnancement quand celui-ci la met en péril.

Les propos liminaires de Monsieur le Garde des Sceaux, chantre de la sémantique et des circonvolutions oratoires, à l’occasion de sa présence au Beauvau de la Sécurité, a sublimé cette perversité.

Des représentants du personnel promis aux foudres de la République, contestés dans leur représentation du désespoir de tout un peuple, repartiront dans leurs commissariats, tancés, vilipendés, brisés par une apparence de dialogue condescendant. 

Hier, des parlementaires, déficients à l’égard de la délégation qui leur a été confiée, soit se sont abstenus, soit ont voté une loi qui va amplifier la désagrégation de la Nation qu’ils sont censés défendre.

Les dispositions concernant la présence de l’avocat lors des perquisitions, la fin programmée de l’enquête préliminaire par l’intrusion du contradictoire, les dispositions concernant la détention provisoire au profit d’une surveillance par bracelet électronique à domicile, vont irrémédiablement briser toute action policière.

Le but est clair : paupériser une Institution pour endiguer des revendications souverainistes liées à l’honnêteté, la respectabilité, la probité, la dignité, dont elle pourrait se faire l’écho.

Tout cela n’est plus tolérable !                

D’anciens policiers, gendarmes, douaniers, personnels pénitentiaires, sont résolus à ne plus vouloir accepter cette dictature rhétoricienne d’une « poignée de premiers de cordée » imbue de la volatilité de leurs certitudes dogmatiques.

Riches d’une légitimité acquise de décennies d’expérience, ils ont décidé de créer une association qui s’affranchisse définitivement de l’obligation de réserve pour apporter lucidité et exactitude aux enjeux de sécurité que connaît la Nation.

« OBJECTIF SÉCURITÉ » sans dogme, sans idéologie, avec la réalité comme seule référence d’appréhension, sera désormais présente. La vérité ne pourra plus être travestie !

Les Membres de l’Association